« Jusqu’au dernier » : référence incontournable sur la Shoah

A l’occasion du 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz mardi 27 janvier, France 2 diffusera dès lundi une nouvelle série documentaire en 8 épisodes consacrée à la Shoah. Le thème est connu. Pourtant, Jusqu’au dernier : la destruction des Juifs d’Europe parvient à captiver.

Vendredi 23 janvier, le FIPA  2015 a consacré une séance spéciale à la diffusion des épisodes 1 et 6 de la nouvelle série réalisée par William Karel et Blanche Finger. Il n’y a pas à dire, le travail des deux réalisateurs est remarquable. Au bout de 4 ans de travail, le résultat est au rendez-vous. Extraits audio de romans consacrés à la Shoah sur fond d’images d’archives,  dont Si c’est un homme du célèbre écrivain italien survivant de l’holocauste Primo Levi, images actuelles de camps d’extermination comme Treblinka… Tous les types de sources possibles ont été utilisés pour dresser le panorama le plus complet sur la Shoah, « Catastrophe » en hébreu.

Un apport scientifique exceptionnel

Jusqu’au dernier se distingue par un réel travail de recherche minutieux. Près d’une cinquantaine d’historiens et écrivains interviennent pour délivrer leur expertise sur le sujet, toutes nationalités confondues : Annette Wieviorka pour la France, Peter Black ou encore Robert O. Paxton pour les Etats-Unis, Elke Frölich pour l’Allemagne, Otto Dov Kulka pour Israël et bien d’autres encore. Soit des dizaines d’heures d’entretiens et des milliers d’archives consultés.  Il y a bien sûr ces photos que l’on retrouve dans tous les livres d’histoire. Mais c’est un tout autre impact quand il s’agit de vidéos. Un spectateur dans la salle ne peut s’empêcher de secouer la tête en signe de désapprobation et sûrement d’incompréhension, devant des images de corps squelettiques nus, avançant tant bien que mal.  Jusqu’au dernier, c’est aussi des dessins mais aussi des témoignages de survivants. Otta Dov Kulka se souvient. Il revoit sa mère partir vers la chambre à gaz, sans même un regard pour lui.

Au cœur de l’histoire

William Karel et Blanche Finger ont le mérite d’avoir réalisé un documentaire riche et accessible à tous. Il rend compte des changements dans la société allemande dès 1933 avec l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler. Mais surtout il met en avant leur impact sur la vie quotidienne des Allemands, de confession juive ou non. « C’est Hitler qui m’a appris que j’étais juif » disaient certains. Ceux qui apportaient leur soutien à la communauté juive étaient aussi stigmatisés. C’est aussi des focus sur des aspects qu’on n’évoque pas souvent mais qui démontrent l’ampleur du phénomène. Exemple avec ce jeu de société dont le but était d’expulser le plus grand nombre de Juifs. Jusqu’au dernier donne aussi la parole aux bourreaux. On retrouve les discours d’Hitler mais aussi d’autres figures du nazisme : Goebbels, le spécialiste de la propagande ou encore Himmler, chef des SS. Le documentaire souligne aussi le manque de mobilisation au sein de la société allemande. La réaction de  la communauté internationale quant à l’émigration juive est aussi une des problématiques interrogées. Ce sont les hésitations de Roosevelt ou de Churchill, les journaux qui abordaient l’extermination des Juifs quasiment comme un fait-divers, la CIA qui découvre finalement que « c’était donc vrai ».

Pour que la Shoah ne se banalise pas

Jusqu’au dernier sera diffusé sur France 2 dès lundi 26 janvier avec les épisodes 1 et 2. Le lendemain, jour de la commémoration du 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, quatre autres épisodes seront diffusés en prime time. Production franco-allemande, le documentaire est aussi disponible sur d’autres chaînes européennes et internationales. Pour Fabrice Puchault, directeur des documentaires pour France 2, « le pire serait que cette histoire se banalise ». C’est pour lui une histoire qui, même si elle a été déjà mainte fois débattue,  hante encore l’Europe. D’où la raison d’en parler encore. Jusqu’au dernier a réussi à apporter un regard nouveau  et contribuer, avec brio, à faire vivre la mémoire de la Shoah.

Consulter le site de France 2 dédié au documentaire.

 Jusqu’au dernier: la destruction des Juifs d’Europe/ William Karel, Blanche Finger/ 8 x 52 min

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s