« Nous avons basculé dans l’ère du numérique »

Invité par Télérama, Rémi Pflimlin, le PDG de France Télévisions, est à Biarritz pour répondre aux questions du public. Nous sommes allés à sa rencontre.

P1270935

Rémy Pflimlin, en pleine interview avec Alexis

Vendredi, en présence de Fleur Pellerin, la Ministre de la Culture et de la Communication, Rémi Pflimlin évoquait les enjeux du numérique. Il était question de télévision augmentée ou de transmédia, néologisme désignant la production d’un programme sur plusieurs formats, des tablettes aux jeux vidéos en passant par le mobile. Le président-directeur général de France Télévisions, fortement critiqué pour son mandat, réaffirme le succès de certaines missions entreprises. Il souligne des efforts en terme de créativité, d’innovation. « Nous avons basculé dans l’ère du numérique, avec des plate-formes info, sport, culture qui fonctionnent très bien ».

En dépit du rapport à charge publié récemment par le CSA, le mandat de Rémi Pflimlin a vu un changement structurel avec la fusion des sociétés. « Quand je suis arrivé il y avait plusieurs sociétés : France 2, France 3, France 4, France 5 », rappelle-t-il. « On en a fait un seul groupe, ce qui a représenté un travail très important sur la création d’une nouvelle société, avec un nouveau statut du personnel ».

Pour autant, celui dont le mandat se terminera l’été prochain ne veut pas se projeter. « Pour l’instant, je ne fais pas de bilan, je suis dans l’action ». Et préfère regarder vers l’avenir: alors que les jeunes publics délaissent les écrans traditionnels, M.Pflimlin veut insister sur le développement de trois aspects pour toucher tous les publics.

Miser sur l’interactivité

L’accent sera mis sur la télévision de rattrapage, qui permet de regarder les programmes en différé sur n’importe quel support. Pour rendre la télévision plus participative, FranceTV continuera aussi d' »être présent sur les réseaux sociaux pour pouvoir créer de l’interactivité. Les pratiques de double-screening, soit le fait de commenter un programme sur les réseaux sociaux pendant sa diffusion, permettent de dépasser le visionnage passif. « Avec ce qu’on appelle l’écran compagnon, qui permet de suivre une émission tout en communicant dessus, on veut créer du débat autour d’un programme », explique-t-il.

Dernier point soulevé par M.Pflimlin, les nouvelles écritures, connectées et interactives, qui s’inspirent des suggestions des internautes. Il rappelle que France Télévisions a été distingué ces deux dernières années dans le concours Sm@rt Fipa, qui récompense les créations les plus innovantes, « et pour lequel le groupe figure encore en compétition avec Anarchy ». La passe de trois pour FranceTV ? Verdict dimanche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s